Imprimer
Stage pour conteur ou lecteur à voix haute.

Mémoriser, raconter sans réciter...

Comment raconter un conte simplement, sans le support du livre ?

Comment dégager la “substantifique moëlle” du récit et le transcrire dans une parole naturelle et personnelle ?

Ce stage vous propose une méthode d’une grande simplicité et d’une très grande efficacité (très bon rapport temps passé / respect du sens du conte / respect de votre personnalité).

Chaque participant (débutant ou non) apportera un conte écrit (pas trop long) à travailler selon cette méthode.

Déroulement

Tout d'abord

Mise en évidence et recherche ordonnée du contenu, de la structure dynamique, du sens, de la problématique d'un conte écrit proposé par l'animatrice.

Puis

A la lueur de ces connaissances, chacun recherchera la structure dynamique et la problématique de l’histoire qu’il a apportée et l’exposera au groupe. Le stage s'arrête à cette étape. Mais,

Par la suite

Le lecteur pourra mieux vivre l’histoire, donc mieux la transmettre.

Le conteur, quant à lui, pourra étoffer la trame à sa manière tout en respectant le sens du conte. C’est ainsi qu’à partir d’une même histoire, on peut aller d’un simple récit de dix minutes à une racontée d’une heure, d’un court-métrage à un film, une pièce de théâtre ....

Comment donner vie à ces histoires ?

C'est le thème du stage "Présence et sincérité" du conteur ou du lecteur à voix haute.


Tarifs, autres conditions pratiques : nous contacter.

Imprimer
Stage pour conteur ou lecteur à voix haute.

Comment je raconte ?

Donner vie aux histoires : apprendre à habiter un récit pour mieux le partager.

Lorsqu’on lit une histoire, qu’on dit un conte, l’auditoire se laisse emporter si l’on s’adresse vraiment à lui, si tout ce que l’on dit semble vrai au moment où on le dit. Pour cela, il faut connaître assez profondément ce que l’on raconte, y croire soi-même et "être dedans".

"Les mots, il ne leur manque que la parole." (P. Dumayet)

Ce stage fait suite au stage "du livre à la parole conteuse" ou à celui sur la "création".

Déroulement

Tout d'abord : mise en place des éléments de base.

Mise en évidence de la nécessité d'habiter un récit pour être cru. Justesse du regard, de la voix, des gestes... Les mots deviennent bons en bouche et soudain votre évocation résonne aux oreilles et aux sens de celui qui écoute.

Puis : travail individualisé

A la lueur de ces connaissances, chacun s’essaiera avec l’histoire de son choix déjà mise en bouche. Elle n’a pas besoin d’être longue : on n’en travaillera souvent qu’un petit passage.


Tarifs, autres conditions pratiques : nous contacter.

Imprimer
"Il ne faut pas jeter un déluge de mots sur un désert d'idées." (Buffon)

Objectif

Acquérir une démarche permettant la création d’histoires cohérentes.

Commencer une histoire est somme toute assez facile. La terminer avec cohérence est déjà beaucoup plus délicat, surtout si on ne s’est pas posé de questions fondamentales : Que veut-on raconter ? Où veut-on en venir ? Qui fait quoi ? Pourquoi ? Comment ?

Déroulement

Deux séances ne seront pas de trop pour établir et utiliser une stratégie de création :

1ère séance

A partir de la mise en évidence de la trame dynamique, du sens, de la problématique d’histoires existantes, vous créerez le scénario d’une histoire, individuellement ou en groupe de 2 ou 3.

2ème séance

Grâce aux acquis de la première séance, chaque groupe s’essaiera à dire la trame de l’histoire créée. Réflexion autour de sa cohérence. Réponses aux questions laissées en suspens.

Et après ?

Cette trame, chacun, de retour chez lui , pourra l’étoffer à sa manière tout en en respectant le sens. C’est ainsi qu’à partir d’un même thème, on peut aller d’un simple récit de dix minutes à une racontée d’une heure, d’un court métrage à un film, une pièce de théâtre ....

Comment donner vie à ces histoires ?

C'est le thème du stage "Présence et sincérité" du conteur ou du lecteur à voix haute.


Tarifs, autres conditions pratiques : nous contacter.

Imprimer
Raconter aux tout-petits
Bien sûr que c'est indispensable ! Oui mais,
comment faire ?

Se constituer un répertoire... Où trouver des comptines, des jeux de doigts ? Comment raconter ? Quelles techniques peuvent être utilisées pour captiver ce jeune auditoire ?

Autant de questions qui se posent, de problèmes à résoudre, de solutions à trouver avec vous.

Comme vous l’avez compris, le stage cherchera à répondre à vos attentes et partira de vos acquis. ( Remarque : Les problèmes sont totalement différents si vous faites des "séances de contes" (1/2 h) auprès d’un bon nombre d’enfants ou si vous contez ponctuellement une histoire, une comptine à 2 ou 3 enfants).

Déroulement

1ère séance :

Après avoir abordé le sujet du répertoire, nous nous pencherons sur sa mise en pratique :

Tout d'abord : mise en évidence des principes de base.

Nécessité de ressentir le récit pour être cru, ne pas “infantiliser”. Justesse du regard, de la voix, des gestes. Les mots deviennent bons en bouche, les gestes naturels, et soudain votre évocation résonne aux oreilles et aux sens de celui qui écoute.

Puis : travail individualisé.

A la lueur de ces connaissances, chacun s’essaiera avec une comptine, un jeu de doigts ou une histoire de son choix qu’il aura déjà exploré au préalable.

Intermède personnel : :

Recherche personnelle, application pratique sur le terrain.

2ème séance : :

Présentation individuelle du travail en cours, réponses pratiques aux difficultés rencontrées.


Tarifs, autres conditions pratiques : nous contacter.

Imprimer
Dégustation de mots pour petits et grands !
"Un mot si joli qu'on le voudrait avec des joues pour pouvoir l'embrasser." (Jules Renard)
"L'Amour des mots est, en quelque façon, nécessaire à la jouissance des choses." (Francis Ponge)
Il s’agit d'interventions multiples au sein d'une structure (école, collège, lycée, groupe d'adultes...), visant à trouver ou retrouver le plaisir de dire en donnant vie aux mots.

Ces ateliers permettent :

Pourquoi faire appel à un conteur ?

Bien au-delà d’un ensemble de techniques, l’art du conteur - art de la parole vraie, sincère et partagée - est transposable à l’exercice de l’oralité dans la vie scolaire et dans celle de tous les jours.

Le conteur est seul en scène et tient tous les rôles : celui de narrateur et celui de chaque personnage. Par ses simples mots et gestes, il crée le décor et les scènes dans l’imaginaire de chacun des spectateurs ; ces derniers voient et ressentent, c’est ce qui les étonne le plus. En cela, une "démo des mots" à travers un spectacle peut être une bonne introduction aux ateliers.

Côté pratique

J'interviens sur plusieurs séances, ouvre et encadre des pistes de travail. Le temps entre chaque séance est mis à profit par le groupe pour explorer ces pistes.

Les supports peuvent être variés : contes, poésies...

Les projets sont précisés après concertation avec chaque structure et une mini formation auprès des personnes qui encadrent habituellement le groupe est envisageable.

Parcours

Conteuse professionnelle depuis 1997, après dix ans de pratique amateur et un an de formation au Centre de Littérature Orale.

J'ai également suivi des formations d’expression théâtrale, et d'autres autour de la voix parlée et chantée.

Enseignante en collège de 1980 à 1996.


Tarifs, autres conditions pratiques : nous contacter.